Je t’avais bien dit hier que je n’allais pas te laisser tomber. Me voici. Attaquons-nous en premier lieu à tes vêtements afin que tu puisses acheter pleins de nouveaux trucs y voir plus clair dès le réveil.Voici ce que te conseille Erin Rooney Doland (Simplifiez votre vie en 7 jours) accompagné de quelques annotations personnelles…

  1. « Le vêtement doit refléter votre style actuel et l’image que vous voulez donner aux autres. »
    Allez hop, tu me vires ce t-shirt Charlotte aux Fraises que-même-ta-petite-cousine-elle-n’en-veut pas. Même sort pour la robe Bob l’Eponge ou le short trop court qu’on voit la moitié de tes fesses (sauf si tu as toujours 20 ans) ! Je caricature mais je suis sûre que tu comprends
  2. « Le vêtement doit vous mettre en valeur. »
    Oui, je sais le sac à patate, c’est confortable mais qu’est-ce que c’est moche. Tu peux aussi donner ta paire de Crocs pendant que tu y es. Si tu as pris un peu de ventre au fil des années (ça sent le vécu hein), évites les trucs hyper moulants. Nan, j’te jure.
  3. « Le vêtement doit être assorti à deux autres éléments au moins de votre garde-robe. »
    Hâlte-là ! Cours chez H&M, Zara, Esprit ou Mango et tu vas bien les trouver les éléments manquants… Non mais.
  4. « Le vêtement doit être en bon état et ne pas avoir besoin d’être repris. »
    Pas du tout d’accord. Si j’aime un vêtement, je le mets dans un sac « à réparer » et j’apporte tous les vêtements qui sont qualifiés sur la ligne de départ chez ma couturière… (ça c’était avant que je me mette à la couture).
  5. « Il doit pouvoir être stocké dans de bonnes conditions, dans un espace suffisant. »
    Là je t’avoue, j’ai du mal à comprendre. Mes fesses sont peut-être un peu rebondies mais je n’ai pas encore besoin d’un hangar pour stocker mes fringues. Si toi non plus tu ne fais pas dans le parachute, ignore ce conseil !
  6. « Il faut que vous vous sentiez bien lorsque vous portez ce vêtement. »
    Exit les chaussures qui filent des ampoules ou les talons tellement hauts qu’après les avoir portés 5 minutes, t’as déjà envie de sortir ta paire de ballerines de ton sac.
  7. « Au cours de l’année à venir, il faut que vous ayez au moins une occasion de le porter. »
    Mouais… C’est mort, je ne donnerai pas mes belles robes de cocktail ! Nah.

Ensuite, c’est facile. Tu sors tout de ton armoire et tu fais 3 tas :

  1. Je garde
  2. Je donne/jette
  3. Je ne suis pas trop sûre

Tu passes un petit coup de chiffon dans ton armoire et tu ranges par catégorie de vêtements (les pantalons avec les pantalons, les robes avec les robes, etc. Si tu es tarée maniaque, tu peux aussi trier par couleur au sein d’une même catégorie les vêtements de la catégorie « je garde ». Tu appelles GPM (Gentil Petit Mari), une copine ou tu prends l’option 50/50 ou coup de fil à un ami pour revoir le tas « je ne suis pas trop sûre ». Toujours sympa d’avoir une aide extérieure. Puis, tu prends un grand sac pour mettre ce que tu veux donner. Tu jettes ce qui est trop abimé pour être donné.

Ensuite deux choix s’offrent à toi :

  1. Donner les vêtements dont tu ne veux plus à quelqu’un qui en a besoin (association caritative)
  2. Demander à tes copines de s’adonner au « tri de penderie » et organiser une soirée filles / échange de fringues (pas mal aussi, encore mieux avec l’option Margharitas !)

Allez, empares-toi de grands sacs pour y déposer les vêtements dont tu ne veux plus et que la force soit avec toi ! Je te laisse, je cours chez Zara !

(Visited 33 times, 1 visits today)